Quel(s) futur(s) pour Internet ?

L’irruption de l’intelligence artificielle dans le débat public en France a engendré un curieux paradoxe : alors que le numérique n’a peut-être jamais été aussi pris au sérieux dans notre pays que ces dernières années, notre vision collective du futur du numérique semble figée depuis quelques temps autour des mêmes questionnements, des mêmes inquiétudes, des mêmes thèmes.

Il existe pourtant, dans l’économie numérique, différents terrains d’innovations déjà en cours de construction, à explorer, discuter, et d’abord présenter, et qui font aujourd’hui moins parler que certains buzzwords techno-centrés (IA, blockchain, IoT, 5G…) – même s’ils exploitent parfois en partie ces technologies.

Or, que l’on juge leur émergence souhaitable ou non, ils portent un potentiel considérable – ce qui rend justement d’autant plus nécessaire l’anticipation de leur (éventuel) développement, aussi bien pour des raisons économiques (écosystèmes innovants, attractivité des talents…) que sociales (apports et risques pour la société). 

C’est pour les mettre en lumière que j’entamerai prochainement ici un dossier intitulé « Quel(s) futur(s) pour Internet ? ».

Dans la lignée de l’article « Pourquoi les prédictions sont souvent fausses », je tiens à préciser, d’une part, qu’il ne s’agit pas de prédictions mais de futurs possibles (à envisager dès à présent), fondés sur des signes avant-coureurs déjà existants (…les fameux signaux faibles) ; d’autre part, que l’objectif n’est évidemment pas d’être exhaustif.

Sur cette page sera mise à jour progressivement la liste des différents volets du dossier, au fur et à mesure de leur publication :

N°1 : Mythes et légendes de l’intelligence artificielle

Clément Jeanneau

Ps : Pour recevoir en avant-première les publications par mail, vous pouvez vous abonner via la colonne de gauche du site.

Publié par

signauxfaiblesco

Mouvements émergents d'aujourd'hui, capables de façonner demain