À propos

Signaux Faibles répond à une volonté : anticiper et étudier la montée de mouvements, personnalités, opinions et sujets émergents, appelés à devenir structurels dans le monde de demain – à court, moyen ou long terme.

Il ne s’agit pas de futurologie : l’idée n’est pas de « prédire l’avenir », mais de repérer les transformations naissantes ou encore relativement discrètes – mais bel et bien déjà existantes – capables de grandir et de façonner demain à leur manière notre économie, notre société, nos institutions.

En 2018, le mouvement #metoo a ainsi constitué un mouvement émergent devenu planétaire et très médiatisé. Ce n’est cependant qu’un exemple, qui-plus-est aujourd’hui déjà largement traité et débattu. L’objectif de Signaux Faibles est surtout d’aborder des sujets encore insuffisamment explorés, en particulier en France (…ou d’aborder des sujets déjà bien explorés mais avec un angle différent).

Dans une large majorité, ces signaux faibles n’en seront pas pour ceux qui baignent déjà dans les univers spécifiques qui seront abordés (si vous êtes dans ce cas, n’hésitez pas à enrichir et affiner le propos via les réseaux sociaux). Pour tous les autres, à l’ère des bulles de filtre que le numérique favoriserait, Signaux Faibles vise à étendre leur regard sur de nouveaux sujets, de nouvelles idées, ou de nouvelles façons d’aborder certains sujets déjà traités ailleurs.

Excellente lecture !

Clément Jeanneau (Twitter)